Lancement de la première édition du festival « Léogâne en fête »

Lancement de la première édition du festival « Léogâne en fête »

Ce mardi 20 août, au pastoral des jeunes universitaires de Port-au-Prince, a eu lieu une conférence de presse pour lancer la première édition du fetival Léogâne en fête. Ce festival socioculturel, initiative des responsables de l’hôtel Le Boucanier et de l’Association touristique des Palmes et de l’Ouest (ATPO), tend a faire renaître les activités touristiques dans la Cité d’Anacaona á l’occasion de la Fête Patronale de Ste-Rose de Lima.

Devant un parterre de journalistes, les responsables de l’hôtel le Boucanier et de l’Association Touristique des Palmes et de l’Ouest (ATPO) ont lancé le festival Léogâne en fête.  Selon le staff directoire, cette première édition qui aura lieu le dimanche 25 août 2019, à Léogâne, est une manière de  sensibiliser et d’inviter la population haïtienne de Port-au-Prince, des villes de province et de la diaspora à venir participer à ce grand événement socioculturel. Les organisateurs entendent faire de cet évènement la relance officielle des activités touristiques du Grand Sud et de Léogâne en particulier.

Une programmation riche et diversifiée portant sur diverses activités est élaborée à l’intention des festivaliers venant de différents endroits du pays et de la diaspora. « Les participants qui prendront part à cette grande manifestation culturelle seront enchantés et s’amuseront avec joie », a assuré le président de l’ATPO, Dr  Ulysse Jean Chenet. La participation des groupes et artistes de la musique haïtienne est déjà confirmée, ont fait savoir les responsables. La bande à T-Djo Zenny de Kreyòl La, Wenndy et d’autres, ont-ils dit, s’apprêtent à chauffer le bord de mer. Les fêtards jouiront aussi de l’excursion et de l’exploration maritime, du sport de plage, pool party (piscisne). Une foire gastronomique avec les fruits de mer et un spécial melon est également prévue pour les différents goûts. Les visiteurs prendront part également à l’exposition artistique et historique sur l’histoire des Boucaniers et des Taïnos.

Deux conférences-débats seront aussi tenues dans le cadre de cet événement. Une portant sur l’importance du melon dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et le développement économique des communautés rurales, sera aussi tenue à l’intention des étudiants et des bacheliers. Et l’autre sur l’ouverture d’une voie maritime touristique reliant la Côte des Palmes, les Côtes des Arcadins, l’Ile de la Gonâve et l’Ile-à-vâche des Cayes pour l’excursion maritime comme alternative aux blocus et aux insécurités sur les routes nationales No 1 et 2.

Elien Pierre
elienpierre60@yahoo.com

Previous Des artistes japonais transforment les murs de l’hôpital Médecins sans frontières de Drouillard
Next Avec plus de 1.000 tournages en 2018, Paris reste capitale mondiale du cinéma

About author

You might also like

Culture 0 Comments

La Chapelle royale de Milot entre grandeur et mission de l’Etat haïtien

L’an dernier, à l’approche des fêtes de Pâques, les Français ont vécu avec douleur et  tristesse l’incendie de la cathédrale  Notre-Dame de Paris. La flèche de cette œuvre monumentale est partie

Culture 0 Comments

Il n’y a pas que des barricades à Port-au-Prince, le street art investit nos murs

Pendant que l’on brûle des pneus à l’avenue Lamartinière, au Bois Verna, ce mardi 17 septembre, le festival de graffitis ne chôme pas. Les graffiteurs continuent à peindre nos murs.

Culture 0 Comments

Georges Castera : créolité, modernité

Les retombées du surréalisme quant à la poésie antillaise s’avèrent évidentes lorsque l’on sait que ce mouvement européen, fondé par André Breton, qui favorise une exploration approfondie de l’inconscient par

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply